CHERCHER, ETUDIER, EXAMINER & RÉPÉTER.

Chez McDavid, nous nous sommes mis à l’épreuve bien avant que vous ne le fassiez. Nous sommes motivés par le sport, les mathématiques et les statistiques. Lancez-vous dans votre nouvelle aventure sportive avec les équipements éprouvés et en constante évolution de chez McDavid. Vérifiez les faits, les chiffres et les efforts que nous mettons dans tous nos produits, idées et modes de vie.

Tout comme les athlètes partenaires de McDavid, nous avons une confiance totale dans la qualité supérieure et la protection ultime de la technologie Hex. Afin de confirmer des témoignages individuels sincères par des calculs indépendants poussés, nous avons soumis nos équipements de la ligne Hex à des tests sur le terrain et en laboratoire.

Nous avons confiés des articles et des renforts Hex aux professionnels réputés du Center for Human Performance de San Diego, en Californie.
Le Center for Human Performance (CHP) est l’un des instituts de référence en matière d’analyse du mouvement. Il mène des programmes et des recherches intégrées dans le domaine des sciences du sport, de l’analyse de la démarche, de la biomécanique, de l’orthopédie et de la capture du mouvement pour l’animation. Le Center observe, examine et mesure de manière bio-mécanique les performances humaines dans des activités telles que la marche, la réalisation d’un swing avec un club de golf, le lancer d’une balle de baseball ou toutes les choses extrêmes que nous leur avons demandé de réaliser avec les équipements Hex de chez McDavid.

Nous leur avons demandé (d’un point de vue technique) “d’y aller.” Le Centre a comparé nos produits Hex à des produits de marques concurrentes : face-à-face, tissu contre tissu et renfort contre renfort.

Une fois les tests réalisés, la science se moque de la taille de votre budget marketing ou du nombre de fois où votre logo apparaît à la TV. Tout ce qui compte c’est la vérité.

RENFORCER OU NE PAS RENFORCER: L’ÉTUDE RÉALISÉE SUR DES JOUEURS DE BASKET-BALL D’ÉCOLES SECONDAIRES ENCOURAGE L’UTILISATION DE CHEVILLÈRES À LACETS

Des recherches novatrices montrent que les joueurs portant des chevillères à lacets subissent trois fois moins de blessures à la cheville que les autres.

Les blessures à la cheville, qui sont parmi les blessures les plus communes dans le monde du sport, peuvent éloigner les athlètes des terrains, engendrer des frais médicaux et même devenir chroniques. Le coût du traitement médical et le temps de jeu perdu peuvent être importants. De nombreux experts encouragent le port de chevillères dans le but de prévenir ces blessures. Néanmoins, aucune étude complète n’avait été menée pour permettre de déterminer si le port de chevillères réduisait l’apparition de ces blessures. Désormais, une première étude du genre à grande échelle examine l’efficacité des chevillères à lacets dans la prévention des blessures graves aux chevilles chez les athlètes adolescents.

Les chercheurs de l’Université du Wisconsin à Madison ont mené, tout au long de la saison 2009 – 2010, une étude sur 1 460 joueurs et joueuses de basket-ball de 46 écoles secondaires du Wisconsin. Un groupe de 740 joueurs a porté les chevillères à lacets Ultralight 195 de la marque McDavid. L’autre groupe de 720 joueurs ne les portait pas. Le groupe témoin, ceux qui ne portaient pas les chevillères, a présenté 78 blessures sévères aux chevilles tandis que le groupe portant les chevillères n’en a subit que 27.

« Les recherches suggèrent que le fait de porter des chevillères à lacets est une stratégie peu couteuse de prévenir les blessures chez les joueurs de basket-ball adolescents. » a déclaré Tim McGuine, chercheur en médecine du sport à l’University du Wisconsin, entraîneur sportif et auteur principal de l’étude. « Le basket-ball présente l’un des taux de blessures aux chevilles les plus élevés et cette étude illustre comment une simple chevillère peut permettre de conserver un athlète sur le terrain. »

Il existait également des inquiétudes liées au fait que limiter la mobilité de la cheville avec une chevillère pourrait avoir un impact sur les blessures du genou. Ces dernières peuvent survenir quand le genou se tord soudainement mais que le pied reste dans sa position originale.

Mais l’étude n’a montré aucune différence significative entre les deux groupes en ce qui concerne les blessures aux genoux. Il y en a eu 15 dans le groupe portant la chevillère et 13 dans le groupe témoin. Il semblerait, selon McGuine, « que la chevillère à lacets souple et flexible n’expose pas le genou à des risques comme pourrait le faire une attelle en plastique semi-rigide. »

D’autres études ont démontré qu’un entraînement axé sur l’équilibre, la coordination et des techniques de saut peut également permettre de réduire les blessures à la cheville chez les joueurs de basket-ball des écoles secondaires. D’après les chercheurs, la meilleure approche serait donc d’associer l’entraînement et le port d’une chevillère,. « Plus nous nous employons à prévenir les blessures chez les enfants, plus nous réaliserons d’économie en matière de frais de santé sur le long terme,” a déclaré McGuine.

L’étude a été financée par le Department of Orthopedics and Rehabilitation de l’Université du Wisconsin et le Sports Medicine Classic Research Fund de l’Université du Wisconsin. L’étude, “The Effect of Lace-up Ankle Braces on Injury Rates in High School Basketball Players,” (L’effet de la chevillère à lacets sur le taux de blessure chez les joueurs de basket-ball d’écoles secondaires) a été publiée dans le numéro de septembre 2011 de l’American Journal of Sports Medicine. Téléchargez le fichier pdf de l’étude complète.

À PROPOS DE LA CHEVILLÈRE

La chevillère à lacets sélectionnée pour l’étude était la McDavid 195, qui est utilisée par de nombreux joueurs universitaires et lycéens. Fabriquée en tissu synthétique, elle peut être portée au pied droit ou gauche, sur une simple paire de chaussettes et lacée sur le devant. Deux bandes s’enroulent autour de la cheville et se ferment grâce à du Velcro tandis qu’une autre bande élastique enveloppe le haut de la cheville pour plus de confort. L’équipe de chercheurs et les entraîneurs sportifs ont indiqués aux participants de l’étude comment bien mettre et ajuster leurs chevillères et leur ont dit de les porter lors de chaque séance de conditionnement musculaire, de chaque entraînement ou de chaque compétition jusqu’à la fin de la saison.